Inspirations 0

[Instantanés] Paris, une journée ordinaire #1

 

Rue du chevalier de la barre

Je n’ai jamais été très sensible au street art. Non, en fait, ses modes d’expression les plus courant comme les graffitis, les tags ne m’interpellent pas… En revanche les pochoirs, stickers et autres collages sont parfois très inventifs. Ils donnent l’impression qu’on partage notre quotidien avec des créatures et des personnages qui se seraient échappés d’un rêve.

passage cotin

Le Passage Cottin et ses 8000 marches 😉 A peu de choses près. L’histoire ne dit pas si le coureur a affronté les escaliers ou s’il a rebroussé chemin.

Statue
Ce n’est pas la dernière statue en vogue exposée au centre Pompidou. Elle est installée discrètement au fin fond du XVIIIème dans un tout petit coin de rue, sur un trottoir, à l’abri du public.

Brocante

Ce magasin rue de Clignancourt vend toutes sortes d’objets un peu désuets et non dénués de charme…

brocante disques

…parfois vraiment très désuets.

chateau-rouge

Château-rouge. Invitation au voyage.

clignancourt

La rue de Clignancourt d’ordinaire si agitée. Mais parfois, l’atmosphère est étrangement calme.

cafe

Boulevard des filles du Calvaire : en fait ce panneau n’est pas très imposant, mais sous la lueur du soleil il rayonne au dessus de la foule.

Filles du calvaire

Sous l’effet d’un souffle puissant qui provenait des grilles de ventilation, des rubans de balisage en bataille qui ressemblaient plus à une installation pensée par un artiste complètement barré qu’à des outils de travaux publics, exécutaient une danse gracieuse au milieu du trottoir. Cyclistes et passants s’arrêtaient pour observer le phénomène. Ca a mobilisé l’attention d’une petite dame pendant au moins 10 minutes.

Photo : sequence4.com

Vous aimerez aussi

No Comments

Laisser un message